Le sol au bord de la mer

Avant de réaliser votre jardin, apprenez à connaître votre terre. Vous pouvez l'analyser mais aussi regarder ce qui pousse dans la nature proche. Vous aurez une indication des plantes typiques des sols sableux, acides, argileux...

On déduit rapidement que peu de végétaux peuvent être installés au bord de mer car on a une image du bord de mer d'un espace de dunes ou le sable est présent en majorité. Du Nord de la France, en passant par la Manche, l'océan Atlantique, et la Méditerranée, il existe une grosse différence de nature de sol.

Les sols de bord de mer sont en général peu épais. La roche ne se trouve pas très loin en dessous

A quelques centaines de mètres près, on peut trouver des terrains qui n'ont rien à voir entre eux. La nature des sols est très variée suivant où on se trouve

Les terres sableuses

On y rencontre des pins, des ajoncs, des genêts, des oyats...

Légère elle est facile à travailler, et se réchauffe vite avec les rayons du soleil.

Cependant le vent la déplace facilement. C'est pour cela qu'il faudra prévoir un écran protecteur et des végétaux qui vont pouvoir fixer les grains de sable.

Les terres sableuses se dessèchent vite et les éléments minéraux ne sont pas retenus par le sol.

Le paillage ou un système d'arrosage localisé sont des solutions. L'apport de composts, d'engrais régulier ou à libération lente permettent de nourrir les plantes.

Si vous souhaitez modifier la structure u sol, apportez une grande quantité de matière organique : fumier, feuilles...

Les terres argileuses

Cette terre est lourde ou collante et peut être très dur une fois sèche.

L'eau pénètre mal ce qui oblige parfois à drainer. L'apport de sable ou de matière organique améliore la légèreté. L'apport de chaux améliore aussi la structure.

Il retient bien les éléments nutritifs et peut donc être très fertile.

Evitez qu'elle se compacte en travaillant le sol (labour, binage...).

Le sol est plus long a se réchauffer au printemps.

La terre calcaire

Le littoral est souvent constitué de sol calcaire ou neutre. Le PH varie de 5 (lande de bruyère) à 8 (sable constitué par des débris de coquillages calcaire). Le choix des végétaux permet d’éviter des déboires.

On retrouve des terres calcaires sur une grande partie du littoral français (débris de coquillage). Il peut être influencé par l'origine du sol ou alors par des amendements calcaires (culture) ou des dépots coquillers calcaires naturels. Il est en général blanchâtre d’aspect crayeux, souvent léger.

Une analyse de sol permet de connaitre exactement le pH. Le calcaire peut bloquer certains éléments fertilisants qui deviennent alors non disponibles pour les plantes non adaptés un sol calcaire. Le calcaire est préjudiciable à certains végétaux : Bruyère, Ajonc, Genêt

On y rencontre le Géranium vivace, la Mauve.

Ce type de sol doit être fréquemment amendé (terreau, compost) . Sec en été, il est facilement boueux en cas de pluie.

La terre humifère

Ce type de sol est léger, et de couleur sombre.

Il est fertile car il est composé de matière organique. il retient bien l’eau (fonctionne comme une éponge), ne colle pas, est facile à travailler, se réchauffe rapidement.

Il est parfois très acide et peut limiter ou empêcher la plantation de certains végétaux. On corrigera cela en faisant des apports de chaux.

Les pieds dans le sel

Les racines sont très sensibles aux excès de sel de mer. (Ancien marais salant, bord d’estuaire….) Peu de variétés supportent d’avoir les racines dans un sol saumâtre. Il en existe pourtant : L’Atriplex halimus, le Tamaris


63346